lundi 27 novembre 2017

Téléphonoscope n°24 - Robida et les techniques d’impression

Robida et les techniques d'impression


(48 pages) 91 illustrations


Sommaire :

  1. Editorial, par Eric Blanchegorge et Dominique Lacaze
  2. Images imprimées et conditions techniques, du XVe au XIXe par Michel Thiébaut
  3. La Reproduction des dessins de Robida dans les publications destinées à un large public par Michel Thiébaut
  4. Robida et l’édition pour bibliophiles par Michel Thiébaut
  5. Les cartonnages à plat historié d’Albert Robida par Jean-Luc Buard
  6. De quelques belles images.

Bulletin des amis d'Albert Robida
Novembre 2017 - numéro 24


Auteurs : Jean-Luc Buard, Michel Thiébaut.

Robida et les techniques d'impression

    Dans la seconde moitié du XIXe siècle, Robida a été confronté à une évolution rapide des procédés de reproduction, principalement au développement de la photogravure.
On a pu alors obtenir des tirages importants à moindre coût et aussi mêler facilement le texte et l’image. Le rôle de Firmin et Charles Gillot est alors essentiel. D’autre part, à la fin du XIXe siècle, la photogravure permet un traitement efficace des couleurs. Or peu d’articles traitent de cette période très importante dans l’histoire de l’imagerie, où l’illustration révolutionne toute la communication.


Dessin original au crayon lithographique sur papier report pour une illustration de : Le Cœur de Paris (éd. La
Librairie Illustrée, 1896, p. 193). « Le palais sous la révolution ». Col. M. François.

    Mais Robida a aussi pratiqué les procédés antérieurs de gravure, même assez tard dans son œuvre, pour des éditions de luxe. Michel Thiébaut qui a élaboré l’essentiel de ce numéro a donc été amené à traiter l’ensemble des techniques d’impression : gravure sur bois de fil, sur bois debout, eau forte, lithographie… jusqu’à la chromotypographie. Cette étude au champ très vaste doit permettre de mieux apprécier l’œuvre de Robida, mais aussi celle des grands illustrateurs de l’époque que sont Granville, Gustave Doré, Daumier…


    Beaucoup de livres de Robida sont remarquables par leurs cartonnages qui interviennent à une époque où ils contribuent fortement à l’attrait des livres. Une étude de Jean-Luc Buard, qui est le spécialiste du genre, permet de les situer dans ce brillant contexte. Et là encore, Robida innove.


Eric Blanchegorge & Dominique Lacaze


Site Association des Amis d'Albert Robida : http://www.robida.info

Bon de Commande

Cartonnage pour L'Île des centaures, texte et dessins de A. Robida. 124 pages. Ed. H. Laurens, Paris.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire