mardi 13 avril 2021

Les travaux du Vieux Paris de l'Exposition 1900...

Expo 1900 Paris


Aspect des premiers travaux pour l'élévation de la Porte Saint-Michel, pour le Vieux Paris reconstitué sur les berges de la Seine par Albert Robida.


in Les travaux de l'Exposition. A. Da Cunha, Ed. Masson & Cie, Paris 1900.

 



#13 - Projet Tour Saint-Jacques... Les poissons volants...

 ...ou plutôt les machines volantes d'Albert Robida de "La station d'aérocabs de la Tour Saint-Jacques"... illustration d'anticipation dans son ouvrage écrit et dessiné en 1882 : Le Vingtième Siècle !

Voici la suite du projet...

Vous aviez vu il y a quelques jours le premier modèle final validé après la réalisation de deux prototypes. Celui-ci préfigurait la fabrication des 12 machines volantes en vol stationnaire autour de la Tour Saint-Jacques.

Elles sont toutes terminées, imprimées en 3D et peintes... chacune a bien évidemment son petit pilote, ou chauffeur, ou capitaine... on choisit ce qu'on préfère.

Comme Albert Robida l'a dessiné, toutes ces machines volantes sont identiques. J'ai cependant varié les plaisirs, et varié les nageoires, les queues, et les dérives.

Des passagers sont également prévus, mais ça, c'est une surprise !

Pour ceux qui se poseraient la question, à savoir pourquoi ces engins ont tous une couleur différente, et pourquoi ces couleurs sont si "claquantes" ? Évidemment, il est difficile d'imaginer ça en regardant le dessin original de Robida qui est en N&B et au trait... On connaît ses engins en couleur reproduits par exemple dans La Caricature, afin d'illustrer la Guerre au XXe siècle : les couleurs y sont très grises et tristes. Cela s'explique surtout par le fait que ce sont des engins de guerre, comme tel, ils n'ont pas vocation à être attrayants visuellement. Et comme Robida s'amuse visiblement beaucoup avec les ballons de l'époque, en les faisant ressembler à des poissons, pourquoi ne pas aller jusqu'au bout et assumer l'aspect cocasse du design ?

Il y a également une autre raison... afin d'évoquer un autre univers... une sorte de clin d’œil... mais chhhht... cela fait partie de la surprise.













Albert Robida illustre les déménagements de la Librairie Dorbon-Aîné !

Quand la librairie de François Dorbon, dit Dorbon-Aîné déménageait, il faisait appel à son ami Albert Robida pour illustrer ses cartes...

En 1903, au 53 ter, quai des Grands Augustins ParisVIe... sous la forme d'une carte postale à l'illustration historique "Une librairie de la Galerie du Palais sous Louis XIII".

 

En 1911, au 19 Boulevard Haussmann à Paris... sous la forme d'une belle eau-forte illustrée d'un déménagement automobile des plus cocasse.


Dorbon-Aîné, libraire et éditeur, crée sa librairie en 1900 et édite jusqu'en 1939. La librairie déménage une troisième fois en 1938, Robida ne dessinera pas ce troisième changement, étant décédé 12 années auparavant.

Dorbon-Aîné à édité quelques ouvrages de Robida (liste non exhaustive) :

  • La Nef de Lutèce, 1900 & 1905.
  • Les Vieilles Villes des Flandres, 1908. 
  • Les Vieilles Villes du Rhin, 1910.
  • Le Bouquineur, catalogue de Livres d'occasion (journal)
  • Un caricaturiste prophète, la guerre telle qu'elle est prévue par Robida il y a 33 ans. 1916 (par Béraldi)


lundi 12 avril 2021

#12 - La Tour Saint-Jacques... Second étage de l'impression 3D !

 Suite du Projet de maquette : "La station d'aérocabs de la Tour Saint-Jacques" d'après Albert Robida (1882) - Tour Saint Jacques - Exposition Robida au Musée Antoine Vivenel de Compiègne.
Seconde partie...
 

Temps d'impression : 26h12 !
 

J'ai estimé le temps d'impression pour la globalité du projet (tour Saint-Jacques et engins volants) ) à au moins 400 heures...
largement 🤣 ... quand on aime, on ne compte pas... 😉





 

Le Vieux Paris depuis la passerelle Debilly...

Le Vieux Paris reconstitué par Albert Robida à l'Exposition de 1900... 

on y revient toujours, et toujours avec beaucoup de plaisir. Nous sommes au niveau de la sortie aval du Vieux Paris, et nos deux compères qui se saluent sont sur la passerelle Debilly, construite pour l'événement. Elle joint cette sortie du Vieux Paris (et les bouillons Duval), au Palais des Armées de Terre et de Mer, sur la rive gauche. Photo en provenance d'un numéro spécial "Exposition" du Soleil du Dimanche. 1900.

 


 

samedi 10 avril 2021

#11 - Modélisation de la Tour Saint-Jacques... suite... presqu'en haut !!!

Un étage de plus pour la modélisation... il ne reste plus que la partie supérieure à faire, la plateforme, la petite tourelle en dentelle de pierre si caractéristique du sommet de la tour... et les gargouilles...

Suite du Projet de maquette : "La station d'aérocabs de la Tour Saint-Jacques" d'après Albert Robida (1882) - Tour Saint Jacques - Exposition Robida au Musée Antoine Vivenel de Compiègne.







 

vendredi 9 avril 2021

Encore une très intéressante lettre de Robida, destinée à son ami Octave Uzanne

Encore une vente sur un site de ventes aux enchères très connu... une passionnante lettre autographe signée par Alber Robida, à destination d'Octave Uzanne qui lui a passé visiblement passé commande d'une eau-forte représentant Théophraste Renaudot devant la maison du Grand Coq en la cité, un travail qui a dû remémorer en lui le souvenir du Vieux Paris (ayant restitué ce logis à l'Exposition de 1900).

Sur cette page composé d'un double feuillet in-8 de papier bleuté, on peut y lire :

« Je puis me charger de cette eau forte. Mais de quelle dimensions serait-elle ? 8 ou 9 c. sur 11 ou 12 probablement. Alors ce pourrait être 250 F – J’ai déjà eu l’occasion de dessiner un Théophraste Renaudot, devant la maison du Grand Coq, en la Cité, je ne sais plus où j’avais trouvé le portrait.

Il y bien des cuisines diverses – moi je fais préparer mes cuivres, je gratte et regratte et je mords – ma science très courte n’est pas longue à communiquer, mais au fond c’est très simple et chacun y va à sa façon… »
.




jeudi 8 avril 2021

#10 - La Tour Saint-Jacques... Début de l'impression 3D !

Suite du Projet de maquette : "La station d'aérocabs de la Tour Saint-Jacques" d'après Albert Robida (1882) - Tour Saint Jacques - Exposition Robida au Musée Antoine Vivenel de Compiègne.

Impression 3D de la première partie de la Tour Saint-Jacques... l'ensemble devrait avoisiner les 85 cm de hauteur (sans compter la structure que Robida avait imaginé au-dessus, pour accueillir les passagers des aérocabs !) 

Cette première partie mesure une vingtaine de centimètres de côté... impression en Bio-Plastique.

Temps d'impression : 28h46 !









mardi 6 avril 2021

Intéressante lettre autographe signée par Robida

Actuellement en vente sur un site d'enchères en ligne bien connu, une intéressante lettre signée par Robida, écrite à Argenteuil, le 26 mars 1889... le destinataire n'est pas connu, en dehors du fait que c'est un "Monsieur" !

Albert Robida fixe un rendez-vous au destinataire, dans les bureaux de La Caricature, journal qu'il a créé en 1880 associé avec Georges Decaux.

« Je pourrai vous attendre jeudi dans l’après midi, mais pour le cas ou le jour ne vous conviendrait pas je vais à Paris vendredi & je serai à la Caricature 8 rue St Joseph à 5 heures – ou ailleurs si vous le désirez […] ».

(format in8)



#09 - La Tour Saint-Jacques... suite... un étage de plus...

Lentement mais sûrement... 

Enfin, pas si lentement que ça... car faute d'avoir de vrais plans, je suis obligé de tâtonner pour arriver au résultat voulu... mais le projet est toujours aussi motivant, et progresse... c'est l'essentiel !

Donc... suite du Projet de maquette : "La station d'aérocabs de la Tour Saint-Jacques" d'après Albert Robida (1882) - Tour Saint Jacques - Exposition Robida au Musée Antoine Vivenel de Compiègne.








Robida, le Siège et la Communne de Paris

Albert Robida, jeune collaborateur de presse est mobilisé comme garde national pendant le siège de Paris.

Dans le journal Le Monde Illustré du 15 juillet 1871, on découvre l'illustration ci-dessous : AUTOUR DE PARIS - La rue Peyronnet et l'angle de la rue de Chezy à Neuilly-sur-Seine (d'après nature, par M. Robida).

Cliquez sur l'image pour la voir en grand.
 

Bien sûr, on ne retrouve pas immédiatement le style de Robida dans ce dessin, et pour cause, puisqu'à minima, le graveur est passé entre l'artiste et l'imprimeur.

En revanche, on trouve le dessin original, dessiné par Albert Robida in situ, dans l'Album du Siège et de la Commune, croquis 176. On note cependant que la version parue dans le journal est allongée sur la partie gauche. Albert Robida avait-il fourni un autre dessin ? ou le graveur a-t'il complété la partie manquante d'après photo ?

Neuilly - la rue Peyronnet à l'angle de la rue de Chézy. Dessin original par Albert Robida dans l'Album du Siège de la Commune.

Ci-dessous, deux photos d'époque des mêmes rues détruites à Neuilly.



Autoportrait d'Albert Robida en garde national. Album du Siège de la Commune, Paris. Clavreuil et Scherer, 1971. Croquis 19 sans légende.

Pour plus d'informations sur ce thème, nous vous conseillons la lecture du Téléphonoscope n°8 - Robida, témoin du Siège et de la Commune.



lundi 5 avril 2021

#08 - La Tour Saint-Jacques... suite...

Suite du Projet de maquette : "La station d'aérocabs de la Tour Saint-Jacques" d'après Albert Robida (1882) - Tour Saint Jacques - Exposition Robida au Musée Antoine Vivenel de Compiègne.
 

ça pousse fort... 😚 

Comme décrit précédemment, j'ai essayé d'optimiser toute la modélisation en fonction du mode d'impression 3d, et des dimensions des machines... pour me passer de support et avoir un bon rapport qualité-vitesse.


Voilà ce qui n'est pas forcément un second étage, mais plutôt la partie n°2... pour un volume quasiment similaire au précédent. J'espère avoir choisi judicieusement la séparation des éléments.
 

En tournant autour, on voit bien que les quatre faces ne sont hélas pas identiques... je ne m'en suis pas encore remis ! 😁