lundi 14 septembre 2009

De jadis à demain,l’imaginaire du dessinateur Albert Robida - 12 septembre au 5 novembre 2009 - St-Pierre des Minimes – Compiègne

6. Robida,
auteur et illustrateur de livres illustrés pour la jeunesse





Pendant près d’un demi-siècle, de La Tour enchantée (1880) aux Mésaventures de Jean-Paul Choppart (1926), Albert Robida a écrit et/ou illustré soixante et onze titres et a collaboré aux magazines pour les jeunes lecteurs auxquels il a donné couvertures et dessins.

Un espace particulier est consacré à ce pan important de sa production dans lequel il donne libre cours à sa fantaisie.

On s’attardera sur les Voyages très extraordinaires de Saturnin Farandoul, dans les 5 ou 6 parties du monde et dans tous les pays connus et même inconnus de M. Jules Verne (1879).

Les romans d’anticipation d’Albert Robida sont très fréquemment confrontés aux écrits de Jules Verne à tel point que le qualificatif de « Jules Verne du crayon » avait été décerné en 1900 par Émile Bayard à l’auteur du Vingtième Siècle.

Voyages très extraordinaires de Saturnin Farandoul, première fiction romanesque écrite et illustrée par Albert Robida, est une parodie des Voyages Extraordinaires de Jules Verne parus jusqu’alors. Robida convoque au fil des pages les principaux héros verniens qui ne sortent pas indemnes de leurs caricaturales apparitions.

Avec les Voyages très extraordinaires de Saturnin Farandoul,Robida place d’emblée sa production dans le sillage de l’entreprise
éditoriale de Jules Verne, alors au sommet de sa gloire après la parution de vingt-quatre des Voyages Extraordinaires chez l’éditeur Hetzel.

On pourra découvrir l’univers fantaisiste de cette grande fresque parodique en admirant un accrochage de dessins inédits et d’illustrations très colorées, complété par la projection de l’adaptation au cinéma de ce récit réalisée par Marcel Fabre
à Turin en 1913.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire