dimanche 10 février 2013

Robida à la Conciergerie

Avec "Rêve de monuments",
place à l'imaginaire des lieux à la Conciergerie...

Exposition proposée par le Centre des monuments nationaux
du 22 novembre 2012 au 24 février 2013.


Architectures imaginées, du Moyen-Âge à nos jours

La Conciergerie - plus grande salle gothique de France - vous convie sous ses voûtes à une évocation de la part de rêve attaché aux monuments médiévaux que sont châteaux et abbayes. Rêve idéaliste de bâtisseurs, mais aussi d’artistes, de littérateurs...


Entrez dans cet imaginaire par la miniature médiévale magnifiant ces monuments d’épopées et de légendes, indissociables des contes de fées. Découvrez la réalisation de ces « rêves de pierre », monuments bien réels, puis leur réinvention créative au xixe siècle.

L’invitation à la rêverie nostalgique dans les ruines, que préromantisme et romantisme ont exalté sous leur forme gothique, offre des oeuvres d’Hubert Robert, Victor Hugo, Gustave Doré et bien d’autres artistes et illustrateurs inspirés. Cette découverte oscille de l’imagerie lumineuse au versant fantastique, mystérieux, inventé par les romanciers gothiques anglais de la fin du XVIIIe siècle. Elle révèle au passage des maquettes, dont la Bastille, objet d’une étrange fascination, ou encore un spectacle d’illusions gothiques, architectures irréelles et dioramas inquiétants.

Ponctuée d’oeuvres contemporaines, l’exposition s’achève sur la mise à la portée de tous, aujourd’hui, du château de légende, à travers l’illustration populaire, les jouets, la BD, le cinéma, les jeux vidéo… Imagerie plus vivante et fascinante que jamais dans sa version féérique, comme dans son versant inquiétant.

Commissaire : Christian Corvisier
Commissaire-adjoint : Francis Adoue

Albert Robida est présent à l'exposition sous la forme d'un grand dessin, Carcassonne :


Albert Robida, Carcassonne, Vue cavalière de la Cité, XXe siècle, grand dessin à la plume avec réhauts de sépia, Paris, Médiathèque de l'architecture et du Patrimoine © DR

Le Dossier de Presse complet

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire