vendredi 24 novembre 2023

JEUDI 30 NOVEMBRE 2023 - Assemblée générale de l'Association des Amis d'Albert ROBIDA !

Chers membres de l'Association des Amis d'Albert Robida, rendez-vous jeudi 30 novembre 2023 de 16h30 à 19h au 64bis, avenue de New-York, Paris 16e.
(La réunion du Conseil de l'Association précédera cette Assemblée et débutera à 15h)


Outre les débats concernant nos projets et réalisations, le Téléphonoscope nouveau consacré aux Compléments d'anticipation robidienne sera distribué aux personnes présentes en deux exemplaires.

  1. La vie de l'Association en 2023, par Eric Blanchegorge.
  2. Rapport financier sur l'exercice 2023, par Marguerite-Marie Rebeyrat.
  3. Elargissement du Conseil.
  4. Perspectives et projets 2024.
  5. Réponses aux questions des membres.
  6. Exposés (à partir de 18H) : La relation texte-image dans le Rabelais illustré par Robida, par Michel Thiébaut. Comment Robida aurait pu utiliser l'IA, par Laurent Antoine.

La Caricature, 15 nov. 1883.

mercredi 22 novembre 2023

Téléphonoscope n°30 - Compléments d'anticipation robidienne

Compléments d'anticipation robidienne


(48 pages) 95 illustrations

Sommaire :

  1. Un Potache en 1950 - le lycée du futur ? par Michel Thiébaut
  2. Illustrations oubliées du Vingtième Siècle par Philippe Burgaud
  3. Où Rosny s’inspire de Robida : les chroniques du Bambou par Dominique Lacaze
  4. L’aérostat de Giffard, ancêtre des aérostats robidiens par Dominique Lacaze
  5. Illustrations anglaises de La Fin des livres par Laurent Antoine
  6. La guerre « humanitaire » chez Robida et Edison par Dominique Lacaze
  7. Le téléphonoscope avant Robida par Philippe Ethuin
  8. Robida et La Science illustrée
  9. Hommage à Michel François.

Bulletin des amis d'Albert Robida
Novembre 2023 - numéro 30


Auteurs : Michel Thiébaut, Philippe Burgaud, Dominique Lacaze, Philippe Ethuin, Laurent Antoine.


Compléments d'anticipation robidienne

   Le Téléphonoscope a permis, au cours du temps, de développer divers thèmes de l’oeuvre d’anticipation de Robida : Guerre du futur, Alimentation, Économie politique, Émancipation des femmes, Loisirs, Transports, Écologie. Nous n’avons pas traité de l’Éducation. D’autre part, certains compléments peuvent être apportés aux thèmes déjà abordés.

  Le thème de l’Éducation est essentiellement traité dans Un Potache en 1950 paru dans Mon journal à l’automne 1917. Sa réédition par Apex en 1994 comporte une centaine de pages et est restée assez confidentielle. Ce texte donne la description détaillée de l’instruction donnée par un lycée vraiment très moderne, même pour notre époque : cours par visio-conférences, classes en plein air, classes et voyages de découverte.
 
  Au titre des compléments, on décrit la téméraire ascension d’Henry Giffard trente ans avant la parution du Vingtième Siècle qui précède elle-même les premiers dirigeables officiels. Or les dirigeables de Robida ont la forme de celui de Giffard. En 1892, La Science illustrée publie, en même temps que La Vie électrique et son projet de « guerre humanitaire », une interview d’Edison décrivant un autre moyen d’arriver au même résultat. La parution récente des chroniques de J.H.Rosny dans la revue Le Bambou montre que Robida a pu influencer nettement les anticipations de ce grand précurseur de la science-fiction.
 
  Ce numéro sera aussi l’occasion de diffuser des illustrations peu connues de textes que nous connaissons. Il s’agit des illustrations effectuées par Robida pour la traduction anglaise de La Fin des livres ou des illustrations de la deuxième édition du Vingtième Siècle. Cette édition in-12, plusieurs fois reprise ultérieurement, comprend seulement douze compositions, mais celles-ci diffèrent de celles de l’édition originale.

  En hommage à Michel François qui a été un membre passionné de notre association depuis sa création, nous donnons aussi quelques images issues de sa bibliothèque.


Éric Blanchegorge & Dominique Lacaze


Site Association des Amis d'Albert Robida : http://www.robida.info

Bon de Commande


mardi 21 novembre 2023

lundi 12 juin 2023

Catalogue de l'Exposition Albert Robida à La Bodinière en 1900

 Parallèlement à l'Exposition universelle, Albert Robida y présente 186 œuvres sous différents thèmes :

1 à 45 : dessins du Vieux Paris qu'il a reconstitué sur les berges de la Seine à l'Exposition de 1900.
46 à 48 : Peintures diverses.
49 à 101 : Aquarelles (en vente auprès de M. Cornu à La Bodinière.
102 à 131 : Dessins (historiques divers).
132 à 175 : Dessins pour les œuvres de Shakespeare.
176 à 179 : Eaux-Fortes.
180 à 186 : Lithographies.
24 pages + 4P. de Couv. Imp. Lahure.

Nous sommes toujours à la recherches de photographies de cet événement à La Bodinière en 1900, et tout autre document sur le sujet.











 

samedi 31 décembre 2022

Pour une Bonne Année 2023... ...Robidienne !

Comme on le dit, il n'y a pas de mal à se faire du bien... alors, je vous propose d'attaquer la nouvelle année avec force et vigueur, accompagnés par la Batterie des Vins de France Sans Peur & Sans Reproche ainsi que par le Régiment de Champagne, pour une Bonne Année 2023 qui, on vous le souhaite, sera très Robidienne !


(illustration : Planche 18 des Aphorismes de Brillat-Savarin, illustrés par Albert Robida en 1905 (21 compositions sur feuillets mobiles, tirés à 55 ex.)

 


mardi 6 décembre 2022

SAMEDI 10 DECEMBRE 2022 - Assemblée générale de l'Association des Amis d'Albert ROBIDA !

 

Chers membres de l'Association des Amis d'Albert Robida, rendez-vous samedi 10 décembre 2022 de 16h30 à 19h à l'Hôtel de Massa pour notre Assemblée Générale annuelle, 38, rue du Faubourg Saint-Jacques, Paris 14e.
(La réunion du Conseil de l'Association précédera cette Assemblée et débutera à 15h)


Outre les débats concernant nos projets et réalisations, le Téléphonoscope nouveau consacré au Produits dérivés de Robida sera distribué aux personnes présentes en deux exemplaires.

  1. La vie de l'Association en 2022, par Eric Blanchegorge.
  2. Rapport financier sur l'exercice 2022, par Marguerite-Marie Rebeyrat.
  3. Elargissement du Conseil.
  4. Perspectives et projets 2023.
  5. Réponses aux questions des membres.
  6. Exposés (à partir de 18H) : Compléments à l'anticipation Robidienne, par Philippe Burgaud. Autres illustrations du Vingtième Siècle, par Dominique Lacaze. Plus de Guillotine, par Laurent Antoine.

Poster A3 édité en 1998, La Sortie de l’Opéra en l’an 2000, d’après l’aquarelle originale d’Albert Robida Coll. Musée Vivenel.

lundi 5 décembre 2022

Téléphonoscope n°29 - Produits dérivés de Robida

Produits dérivés de Robida

(48 pages) 274 illustrations

Sommaire :

  1. Robida et les vignettes publicitaires d’anticipation par Philippe Burgaud.
  2. Les vignettes d’anticipation, du raisonnable au burlesque par Dominique Lacaze.
  3. Des assiettes qui parlent du futur et de Robida par Piero Gondolo della Riva.
  4. Le Vieux Paris et ses produits dérivés par Laurent Antoine.
  5. Robida publicitaire et imagier par Philippe Brun.
  6. Où Robida inspire un chocolatier allemand par Laurent Antoine.
  7. Robida et les chocolats Nestlé-Kohler par Philippe Burgaud et Dominique Lacaze.
  8. Saturnin Farandoul au cinéma par Philippe Burgaud.
  9. En aéroplane, un jeu de société inspiré de Robida par Piero Gondolo della Riva.
  10.  Produits dérivés et expositions Robida par Laurent Antoine.

Bulletin des amis d'Albert Robida
Novembre 2022 - numéro 29

Auteurs : Philippe Burgaud, Philippe Brun, Dominique Lacaze, Piero Gondolo della Riva, Laurent Antoine.


Produits dérivés de Robida


    L’année 1900 a été l’occasion d’un grand engouement pour l’anticipation. Il s’agissait d’imaginer ce que pourrait être la vie en l’an 2000. Ainsi une série de vignettes intitulée En l’an 2000 se développe à partir de 1900 et va pouvoir être utilisée par diverses marques, dans plusieurs pays. On veut alors séduire les enfants avec un sujet qui est a priori moins porteur que les animaux ou les hommes illustres, mais qui a été défriché par Jules Verne et bien sûr Robida. Les vignettes d’anticipation vont donc être associées avec succès à des produits qu’ils désirent, avant tout le chocolat, ou à des magasins qu’ils fréquentent. Aussi les séries d’anticipation vont-elles se multiplier en Europe à partir de 1900 et même un peu avant, ou longtemps après, comme on le voit avec un album édité par les chocolats Nestlé-Kohler.

L’influence de Robida sur ces images, en général brillamment colorées et amusantes, peut être directe ou indirecte. Elles peuvent copier assez fidèlement ses dessins ou s’en inspirer plus librement. Mais souvent, c’est seulement le thème traité qui porte la marque de Robida : aérobus, femmes duellistes, guerre aérienne ou sous-marine… Le désir de surprendre, d’étonner, peut alors conduire à utiliser ses dessins les plus loufoques, puis à abandonner toute vraisemblance, comme dans les contes.


Ce merveilleux ne touche pas que les enfants. Les adultes y sont sensibles aussi, comme Asimov qui a célébré la série En l’an 2000, avec quelques erreurs factuelles ici corrigées. Ceci dit, il existe aussi, à la même époque, des images d’anticipation pour adultes plus satiriques, voire burlesques, qui ne sont plus destinées aux tablettes de chocolat, mais sont éditées comme cartes postales.

Cette anticipation fantasmée se retrouve, de façon plus imprévue, au fond de séries d’assiettes. Il est amusant de retrouver là des thèmes très robidiens : l’émancipation de la femme, la guerre future, les transports aériens…


L’année 1900 est aussi l’année de L’Exposition universelle, et donc du Vieux Paris. Outre la construction des bâtiments, Robida dirige ou inspire la production de multiples images et objets qui évoquent cette reconstitution du passé et sont vendus dans les échoppes de l’endroit (mais aussi bien plus tard). À cette occasion, Robida va jusqu’à dessiner des pichets, des éventails, des bracelets, des médailles…

À côté de ces activités très diversifiées, on découvre aussi un Robida publicitaire et imagier. Il s’agit de travaux commerciaux quand il illustre les produits de diverses marques, ou semi-commerciaux quand il illustre des manifestations dont il est proche.


Éric Blanchegorge & Dominique Lacaze




Site Association des Amis d'Albert Robida : http://www.robida.info

Bon de Commande








dimanche 4 décembre 2022

L'ouvrage ''Albert Robida, de la satire à l'anticipation'', lauréat du 10ᵉ Prix Papiers Nickelés !

10ᵉ Prix Papiers Nickelés


Le prix Papiers Nickelés, décerné par la revue éponyme, récompense chaque année le meilleur travail sur le dessin imprimé (BD, illustration, dessin de presse, affiche, graphisme, estampe, imagerie).


Le jury était composé de membres de Papiers Nickelés : Philippe Benoist, Jean Depelley (ancien lauréat), Céline Dumet, Yves Frémion (rédacteur-en-chef), Stéphane Grobost, Alain Lachartre (ancien lauréat), Didier pasamonik (ActuaBD), Gilles Ratier (BDzoom).


Pour l'année 2022, le jury a attribué le prix Papiers Nickelés au livre ALBERT ROBIDA, DE LA SATIRE A L'ANTICIPATION paru aux Impressions nouvelles sous la direction de Claire Barel-Moisan et Jean Letourneux. Cet ensemble de contributions associe de nombreux autres chercheurs : Laurent Gerbier, Valérie Stiénon, Heinrich Raatschen, Amélie Chabrier, Philippe Willems, Claudine Grossir, Sandrine Doré, Bertrand Tillier, Yves Citton, Laurent Bazin, Carine Goutaland, Caroline Grubbs, Francis Marcoin, Dominique Lacaze, Jean-Claude Viche.


Sur 360 pages, tous les aspects de l’immense œuvre d’un des grands génies du XIX° siècle y sont scrutés, avec un appareil d’illustrations performant.


 
Claire Barel-Moisan est chercheuse à l’ENS de Lyon, Matthieu Letourneux professeur de littérature à l’Université de Nanterre.


C’est la seconde fois que les Impressions nouvelles reçoivent cette récompense.

 

http://papiersnickeles.fr/ 

 

Revue iconophile et iconoclaste créée en 2004 en préfiguration d’un Centre dédié aux images populaires dans un souci de conservation et de promotion.
Le projet est toujours d’actualité; nous avons organisé des conférences, des soirées, des  projections, des débats et des signatures. Ont aussi été créés successivement : le présent site web puis, pour donner à chaud des informations utiles, une page Facebook, une chaîne TV sur Youtube et une page  Instagram. Nous attendons vos réactions ici et sur les deux autres supports, extensions électroniques qui permettent de mieux faire connaître une revue papier diffusée par abonnement et au numéro.

mercredi 28 septembre 2022

Albert Robida au Festival Hypermondes #02UTOPIES à Mérignac 2022...

Albert Robida était présent le weekend dernier au salon Les Hypermondes...

...le festival de l'imaginaire en Nouvelle-Aquitaine - Place de l'église à Mérignac.

Utopies et autres futurs enviables.

Après deux ans d’assombrissement de l’avenir de l’humanité, entre une pandémie mondiale qui ne s’éteint pas, la renaissance d’une guerre venant d’un autre temps et la menace actée du changement climatique, la seconde édition du festival Hypermondes a décidé de se tourner résolument vers d’autres futurs.
Des futurs utopiques, parce que l’être humain a besoin d’espoir afin de forger sa destinée, mais aussi réalistes, parce nous avons déjà vécu l’échec d’utopies devenues totalitaires et dystopiques. La science-fiction a déjà largement exploré les terres de ces dernières : il est temps désormais de relancer le moteur de futurs enviables grâce à l’inventivité des auteurs de l’imaginaire.
Cette deuxième édition d’Hypermondes répond à la nécessité de réfléchir à un urbanisme plus verdoyant et à des énergies respectueuses de l’environnement, d’intégrer les analyses des scientifiques dans des réalisations pratiques.
Partir d’un réel positif, des réussites de notre monde contemporain, adapter la technologie pour créer des mondes nouveaux, développés et enrichis par l’imaginaire.








mardi 6 septembre 2022

Reims, Place des Marches, maisons historiques, par Albert Robida.

 Lithographie 297x410 - (Ed. Baudelot, vers 1924 ? - Album ?)

Jeanne d'Arc... à Reims :

Vieilles maisons de la Place des Marchés à Reims, détruites lors la première guerre mondiales :




samedi 20 août 2022

Saturnine : très librement inspiré des écrits d'albert robida

Auteurs : Alex Baladi
Date de parution : 19 Août 2022
Genre : BD Indépendante

Un couffin, porté par les vagues du Pacifique, vient s'échouer sur une île. Là, des singes au pelage rouge recueille la toute petite fille et vont alors l'élever comme l'une des leurs. Les années passent, et la jeune fille à la tignasse rousse grandit, consciente quelque part de sa différence. Par un concours de circonstances qui doit autant à l'accident qu'au coup du sort, elle se retrouvera à nouveau portée par les flots, jusqu'à rencontrer un navire, qui sera pour elle une première confrontation avec « les hommes » et la civilisation... C'est en s'intéressant à Tarzan que Baladi va découvrir un prédécesseur français et méconnu au « seigneur de la jungle », à savoir Saturnin Farandoul, créé en 1879 par Albert Robida. Puis c'est en jouant mentalement avec l'idée d'adapter le livre que Baladi aura l'idée de transformer Saturnin en Saturnine et de placer l'action sur l'île aux singes qui servait déjà de décor à son Robinson Suisse. Et tout comme dans Robinson Suisse, Baladi va dans Saturnine multiplier les techniques (crayon, peinture, collage) mais également jouer avec le genre (ici dans tous les sens du terme) pour créer une bande dessinée d'aventure ouvertement politique, qui évoque aussi bien Edgar Rice Burroughs que le Francois Truffaut de L'Enfant sauvage.

 

Comme l'annonce clairement le titre de l'ouvrage, il s'inspire "très librement" du livre écrit et dessiné par Albert Robida : Voyages très extraordinaires de Saturnin Farandoul, édité en 1879.

 

vendredi 31 décembre 2021

La Comète de l'année 2022 !

Dans La Caricature du 1er janvier 1882, Albert Robida annonce L’Année de la Comète (nommée C/1882 R1). Elle devient enfin visible le 1er septembre 1882 pour ne disparaître des télescopes que neuf mois après !


140 années plus tard, c’est la comète Léonard qui est en approche du soleil avec un périhélie annoncé pour le 3 janvier 2022.


En attendant de pouvoir l’observer, ou pas, profitons de celle de Robida. La queue de la comète est chevauchée par la riche actualité de l’époque, qu’elle soit issue du monde politique ou de celui du spectacle (Gambetta, Rochefort, Farre, Jules Kroumir, Chien de Jean de Nivelle, Roustan, Caro et Pailleron, Jules Clarétie, Numa Roumestan d’Alphonse Daudet, Pompon d’Hector Malot, Victorien Sardou, Marie Uchard, Mme Kreuss, Nana, Petit Jacques, Mlle Ugalde, Sarah Bernhardt…).


Et surtout, n’oublions pas le principal :

le bureau de l’association des Amis d’Albert Robida vous souhaite une Bonne Année 2022…



jeudi 16 décembre 2021

1950... Robida dans la Revue Air France

Surprise ! en feuilletant la Revue Air-France du printemps 1950  

Le mot de Fernand Hederer, Secrétaire général de l'Aviation civile et commerciale, est illustré d'un dessin d'Albert Robida paru en 1882 dans le Vingtième Siècle : Embarquement des passagers à bord d'un ballon transatlantique. Cette anticipation de Robida est censée se dérouler à l'époque de cet article, donc dans les années 50'.

 
Dessin d'Albert Robida dans Le Vingtième Siècle.

lundi 6 décembre 2021

Assemblée générale de l'Association des Amis d'Albert ROBIDA le samedi 4 décembre 2021

 

Samedi dernier a eu lieu l’Assemblée générale de notre association, comme d’habitude, à l’Hôtel de Massa à Paris. Ce fut une assemblée sous le signe des retrouvailles pour les membres de notre association, puisqu’il n’avait pas été possible d’organiser celle de 2020 au regard de la pandémie.

Cependant, nous étions loin d’être tous présents, pour des raisons diverses, éloignement géographique, soucis de santé ou familiaux, ou liés à la situation sanitaire actuelle. Nous pouvons cependant nous féliciter qu’une petite trentaine de membres aient pu être présents à cette assemblée générale, pour les deux exposés, ainsi que pour le pot amical, mais qui cette année, n’a pu être suivi du repas au restaurant. Nous espérons pouvoir reprendre un déroulement un peu plus normal, pour celle de l’année prochaine.

A partir de 16h30, notre président Eric Blanchegorge a commenté le rapport moral, présenté le numéro 28 du nouveau Téléphonoscope « Robida et l’écologie ». Il a été également évoqué le thème du prochain, qui sera consacré aux produits dérivés de l’œuvre d’Albert Robida, dans un sens assez large.

Eric Blanchegorge a rappelé les différentes manifestations qui ont eu lieu en 2021, notamment les expositions de Compiègne et de Perros-Guirec, ainsi que les différentes publications dans lesquelles nous avons collaboré.

Le rapport complet de l’Assemblée générale 2021 sera bien sûr adressé à nos membres pas courrier, dans la prochaine newsletter.

Ce fut ensuite au tour des exposés à partir de 18h. Les Vignettes publicitaires inspirées par Robida, par Philippe Burgaud. Robida chez Miyazaki, par Laurent Antoine.

 

Nous notons la présence lors de cette assemblée de Valérie Stiénon, universitaire spécialiste de Robida et des Expositions universelles, et de Claire Barel-Moisan (ci-dessus), qui nous a présenté en avant-première, le projet de couverture de l’ouvrage « Albert Robida, de la satire à l’anticipation », pour lequel notre association a collaboré, en fournissant de nombreuses illustrations de Robida. 

Nous attendons avec beaucoup d’impatience la parution de cet ouvrage, aux éditions Les Impressions Nouvelles, prévue fin janvier 2022.

Bien sûr, nous vous tiendrons informés !