mardi 6 septembre 2022

Reims, Place des Marches, maisons historiques, par Albert Robida.

 Lithographie 297x410 - (Ed. Baudelot, vers 1924 ? - Album ?)

Jeanne d'Arc... à Reims :

Vieilles maisons de la Place des Marchés à Reims, détruites lors la première guerre mondiales :




samedi 20 août 2022

Saturnine : très librement inspiré des écrits d'albert robida

Auteurs : Alex Baladi
Date de parution : 19 Août 2022
Genre : BD Indépendante

Un couffin, porté par les vagues du Pacifique, vient s'échouer sur une île. Là, des singes au pelage rouge recueille la toute petite fille et vont alors l'élever comme l'une des leurs. Les années passent, et la jeune fille à la tignasse rousse grandit, consciente quelque part de sa différence. Par un concours de circonstances qui doit autant à l'accident qu'au coup du sort, elle se retrouvera à nouveau portée par les flots, jusqu'à rencontrer un navire, qui sera pour elle une première confrontation avec « les hommes » et la civilisation... C'est en s'intéressant à Tarzan que Baladi va découvrir un prédécesseur français et méconnu au « seigneur de la jungle », à savoir Saturnin Farandoul, créé en 1879 par Albert Robida. Puis c'est en jouant mentalement avec l'idée d'adapter le livre que Baladi aura l'idée de transformer Saturnin en Saturnine et de placer l'action sur l'île aux singes qui servait déjà de décor à son Robinson Suisse. Et tout comme dans Robinson Suisse, Baladi va dans Saturnine multiplier les techniques (crayon, peinture, collage) mais également jouer avec le genre (ici dans tous les sens du terme) pour créer une bande dessinée d'aventure ouvertement politique, qui évoque aussi bien Edgar Rice Burroughs que le Francois Truffaut de L'Enfant sauvage.

 

Comme l'annonce clairement le titre de l'ouvrage, il s'inspire "très librement" du livre écrit et dessiné par Albert Robida : Voyages très extraordinaires de Saturnin Farandoul, édité en 1879.

 

vendredi 31 décembre 2021

La Comète de l'année 2022 !

Dans La Caricature du 1er janvier 1882, Albert Robida annonce L’Année de la Comète (nommée C/1882 R1). Elle devient enfin visible le 1er septembre 1882 pour ne disparaître des télescopes que neuf mois après !


140 années plus tard, c’est la comète Léonard qui est en approche du soleil avec un périhélie annoncé pour le 3 janvier 2022.


En attendant de pouvoir l’observer, ou pas, profitons de celle de Robida. La queue de la comète est chevauchée par la riche actualité de l’époque, qu’elle soit issue du monde politique ou de celui du spectacle (Gambetta, Rochefort, Farre, Jules Kroumir, Chien de Jean de Nivelle, Roustan, Caro et Pailleron, Jules Clarétie, Numa Roumestan d’Alphonse Daudet, Pompon d’Hector Malot, Victorien Sardou, Marie Uchard, Mme Kreuss, Nana, Petit Jacques, Mlle Ugalde, Sarah Bernhardt…).


Et surtout, n’oublions pas le principal :

le bureau de l’association des Amis d’Albert Robida vous souhaite une Bonne Année 2022…



jeudi 16 décembre 2021

1950... Robida dans la Revue Air France

Surprise ! en feuilletant la Revue Air-France du printemps 1950  

Le mot de Fernand Hederer, Secrétaire général de l'Aviation civile et commerciale, est illustré d'un dessin d'Albert Robida paru en 1882 dans le Vingtième Siècle : Embarquement des passagers à bord d'un ballon transatlantique. Cette anticipation de Robida est censée se dérouler à l'époque de cet article, donc dans les années 50'.

 
Dessin d'Albert Robida dans Le Vingtième Siècle.

lundi 6 décembre 2021

Assemblée générale de l'Association des Amis d'Albert ROBIDA le samedi 4 décembre 2021

 

Samedi dernier a eu lieu l’Assemblée générale de notre association, comme d’habitude, à l’Hôtel de Massa à Paris. Ce fut une assemblée sous le signe des retrouvailles pour les membres de notre association, puisqu’il n’avait pas été possible d’organiser celle de 2020 au regard de la pandémie.

Cependant, nous étions loin d’être tous présents, pour des raisons diverses, éloignement géographique, soucis de santé ou familiaux, ou liés à la situation sanitaire actuelle. Nous pouvons cependant nous féliciter qu’une petite trentaine de membres aient pu être présents à cette assemblée générale, pour les deux exposés, ainsi que pour le pot amical, mais qui cette année, n’a pu être suivi du repas au restaurant. Nous espérons pouvoir reprendre un déroulement un peu plus normal, pour celle de l’année prochaine.

A partir de 16h30, notre président Eric Blanchegorge a commenté le rapport moral, présenté le numéro 28 du nouveau Téléphonoscope « Robida et l’écologie ». Il a été également évoqué le thème du prochain, qui sera consacré aux produits dérivés de l’œuvre d’Albert Robida, dans un sens assez large.

Eric Blanchegorge a rappelé les différentes manifestations qui ont eu lieu en 2021, notamment les expositions de Compiègne et de Perros-Guirec, ainsi que les différentes publications dans lesquelles nous avons collaboré.

Le rapport complet de l’Assemblée générale 2021 sera bien sûr adressé à nos membres pas courrier, dans la prochaine newsletter.

Ce fut ensuite au tour des exposés à partir de 18h. Les Vignettes publicitaires inspirées par Robida, par Philippe Burgaud. Robida chez Miyazaki, par Laurent Antoine.

 

Nous notons la présence lors de cette assemblée de Valérie Stiénon, universitaire spécialiste de Robida et des Expositions universelles, et de Claire Barel-Moisan (ci-dessus), qui nous a présenté en avant-première, le projet de couverture de l’ouvrage « Albert Robida, de la satire à l’anticipation », pour lequel notre association a collaboré, en fournissant de nombreuses illustrations de Robida. 

Nous attendons avec beaucoup d’impatience la parution de cet ouvrage, aux éditions Les Impressions Nouvelles, prévue fin janvier 2022.

Bien sûr, nous vous tiendrons informés !


 

mardi 30 novembre 2021

SAMEDI 4 DECEMBRE 2021 - Assemblée générale de l'Association des Amis d'Albert ROBIDA !

Chers membres de l'Association des Amis d'Albert Robida, rendez-vous samedi 4 décembre 2021 de 16h30 à 19h à l'Hôtel de Massa pour notre Assemblée Générale annuelle, 38, rue du Faubourg Saint-Jacques, Paris 14e.
(La réunion du Conseil de l'Association précédera cette Assemblée et débutera à 15h)



Outre les débats concernant nos projets et réalisations, le Téléphonoscope nouveau consacré à Robida et l'écologie sera distribué aux personnes présentes en deux exemplaires.

  1. La vie de l'Association en 2021, par Eric Blanchegorge.
  2. Rapport financier sur l'exercice 2021, par Marguerite-Marie Rebeyrat.
  3. Elargissement du Conseil.
  4. Perspectives et projets 2022.
  5. Réponses aux questions des membres.
  6. Exposés (à partir de 18H) : Vignettes publicitaires inspirées par Robida, par Philippe Burgaud. Robida chez Miyazaki, par Laurent Antoine.

Robida, La Vie électrique, 1892, hors texte, p. 185.
Nos fleuves et notre atmosphère. - Multiplication des ferments pathogènes, des différents microbes et bacilles.
 

à 18h, Conférence Robida chez Miyazaki...



lundi 29 novembre 2021

Téléphonoscope n°28 - Robida et l'écologie

  Robida et l'écologie

(44 pages)

Sommaire :

  1. Préservation et recréation de la nature par Dominique Lacaze
  2. Encombrement et pollution urbaine par Dominique Lacaze
  3. Pression démographique, la recherche d’une solution par Dominique Lacaze 
  4. Robida collapsologue ? par Michel Thiébaut
  5. La quête d’énergie
  6. L’épuisement des sols
  7. Jouir de la nature selon Robida
  8. Usines, la bête noire d’Albert Robida par Marie Palewska
  9. Vieux Paris et développement durable par Laurent Antoine


Bulletin des amis d'Albert Robida
Novembre 2021 - numéro 28

Auteurs : Marie Palewska, Dominique Lacaze, Michel Thiébaut, Laurent Antoine. 


Robida et l'écologie

    Robida a été très sensible à la dégradation de l’environnement naturel. C’est un amoureux du littoral breton et des bords de rivières, une nature plutôt paisible qui repose du tumulte des métropoles. Or cette nature est menacée par l’industrialisation, ses fumées toxiques, ses rejets chimiques, son vacarme. Mais la cause essentielle des nuisances de la vie moderne est la croissance démographique.
À ces phénomènes déjà tangibles à la fin du XIXe siècle, Robida va donner, dans ses anticipations, une bien plus grande ampleur. Cependant les nouveaux moyens technologiques n’aggravent pas tous la situation ; certains apportent même des solutions. Les tubes transportent silencieusement et évitent les encombrements d’autrefois. Par contre, la circulation aérienne se densifie. Le trafic automobile, plus tardif, a des aspects positifs. Ces transports nouveaux dopent le tourisme, mais dénaturent le littoral et l’Italie.

    Robida s’attache beaucoup à résoudre le problème démographique. Les nourritures synthétiques à base d’algues et l’énergie décarbonée par géothermie, hydraulique ou dissociation atomique sont des propositions particulièrement modernes. La construction sur le territoire maritime est menée de façon démesurée, mais se pratique aujourd’hui à moindre échelle. Concernant la préservation de la nature, Robida préconise un moyen qui est aussi le nôtre, la création de parcs naturels. Ajoutons la création d’une immense zone forestière venant remplacer le sol dévasté du front de la Grande Guerre, prémisse des Murailles vertes chinoises et sahéliennes.

    Si l’inquiétude écologique de Robida reste forte, s’il dénonce jusqu’à la fin de son œuvre la mauvaise gestion de la planète, il aura aussi cherché des remèdes, certains ironiques. On perçoit même un certain optimisme quant à l’emploi de nouveaux moyens techniques dans ses ouvrages les plus tardifs. Mais cela s’entremêle avec des visions plus noires concernant la guerre, les catastrophes naturelles, l’envahissement industriel ou l’épuisement des sols.


Éric Blanchegorge & Dominique Lacaze




Site Association des Amis d'Albert Robida : http://www.robida.info

Bon de Commande





samedi 27 novembre 2021

La maquette de la Station d'Aérocabs de la Tour Saint-Jacques : au Musée Vivenel !

Nos lecteurs et membres s'en souviennent, notre association avait participé à l'exposition " Robida, l'explorateur du temps " qui a eu lieu au Musée Vivenel de Compiègne du 19 mai au 19 septembre 2021.

Le clou de cette exposition était une maquette de la Station d'Aérocabs de la Tour Saint-Jacques, inspirée d'un dessin d'Albert Robida extrait de l'ouvrage : Le Vingtième siècle, édité en 1882.

L'exposition temporaire terminée, nous avons procédé à son déménagement il y a quelques jours, et elle est allé rejoindre les collections permanentes du Musée Vivenel, après les opérations de démontage-remontage en règle, et avec le plus grand soin.

Si pour le moment cette maquette paraît un peu seule au milieu d’œuvres plus classiques, elle sera bientôt rejointe par d'autres pièces en rapport, évoquant les œuvres d'anticipation de Robida. On ne peut que s'en réjouir, et on a hâte de découvrir la suite...


Lors de l'exposition temporaire, les engins volants, les fameux aérocabs, avaient eu pour passagers des personnages empruntés aux œuvres du célèbre réalisateur japonais Hayao Miyazaki, qui c'était fortement inspiré des engins volants imaginés par Albert Robida, entre autres.

Ces petits personnages ont finalement quitté leurs nacelles respectives avant que la Tour ne rejoigne sa place au musée Vivenel.

On reconnaît de gauche à droite, la petite Mei, Kaonashi, Radish Spirit, Green Heads, l'esprit de la forêt, Chihiro, la vilaine Yubaba, Boh, Porco Rosso, Tororo et Chihiro 2...



lundi 27 septembre 2021

Les photos de la Lecture-Spectacle "Voyages extraordinaires d'Albert Robida" à Compiègne, par la compagnie Teatro di Fabio... JEP2021

Retour en images sur la lecture spectacle des Voyages extraordinaires d'Albert Robida, proposée par la compagnie Teatro di Fabio, au Centre Antoine Vivenel (samedi 18 septembre à l’occasion des Journée du Patrimoine).

Une rencontre avec Saturnin Farandoul, le personnage inventé par l’illustrateur compiégnois,  « dans les cinq parties du monde et dans tous les pays connus et même inconnus ».

Ce spectacle, à l'occasion des JEP2021 vient clôturer l'exposition "Albert Robida, l'explorateur du temps". 





 

Merci au Musée Antoine Vivenel pour les photos de l'événement.

2 bis rue d'Austerlitz, Compiègne, France  03 44 20 26 04

mardi 21 septembre 2021

Vers 1890, Aquarelle de Robida dédicacée à son ami Octave Uzanne....

Encore une fois, vu sur un site d'enchères en ligne bien connu, une très belle aquarelle au format 210x125 (dans un cadre 440x370).

Elle est dédicacée à son ami Octave Uzanne :

à Octave Uzanne

Conquistador des Amériques

ce souvenir des petites îles méditerranéennes

A. ROBIDA

 


On sait pourquoi Robida évoque les Amériques, Octave Uzanne fait un voyage aux USA en 1893, et visite notamment l'Exposition universelle de Chicago.

Mais de quelle île s'agit-il ? on pourrait penser au Château d'If... mais ce n'est pas forcément ressemblant, et il y a pas cette langue de terre... si quelqu'un a une idée ?

https://www.ebay.fr/itm/353675017253

 

 

 

 

mardi 27 juillet 2021

Exposition ROBIDA à Perros-Guirec - 4 au 25 août 2021

Exposition proposée par AmorScience... (Merci à Michel Tréheux)

1880... Il a imaginé Internet: Albert ROBIDA (1848-1926)

À la fin du 19ème siècle, un homme curieux, Albert ROBIDA (1848 - 1926), romancier, mais surtout dessinateur de talent, a été enthousiasmé par la fée Électricité et a fantasmé sur le futur au vingtième siècle.

Il décrit en dessins l'émancipation des femmes, les transports en drones ou en tubes, la guerre avec bombardes roulantes, aéronefs et bombes chimiques.

Mais c’est surtout la communication autour du téléphonoscope qu’il va croquer en imaginant tout un ensemble de services que l’on retrouve 135 ans après dans Internet.

Il est donc raisonnable de se poser la question: Albert Robida a-t-il inventé Internet?


Expo du 4 au 25 août 2021
de 14h à 17h30
Au Club des Navigateurs à Perros-Guirec

GRATUIT



 

dimanche 18 juillet 2021

Guides touristiques, par Robida....

Albert Robida a illustré de nombreux guides de tourisme, principalement pour le compte de son ami éditeur Baudelot.

Ces éditions se sont succédées de 1914 à 1927... avec un "trou" pendant la guerre.

Certains de ces guides sont richement illustrés par Robida, d'autres le sont peu, comme celui ci-dessous sur Reims, Epernay, Ay et la Région. Seules la couverture et deux pages intérieures sont illustrées. La majeure partie du contenu est photographique. D'autres guides comportent un dessin de Robida à chaque page, en revanche, une photo trône en couverture. C'est varié en fonction des éditions, mais aussi et surtout en fonction des rééditions, auxquelles l'éditeur change quelques détails.

Voici une liste qui est loin d'être exhaustive... que nous compléteront dans le futur :

1914 - Les Châteaux de la Loire - Chemins de Fer Paris-Orléans. Ed. Baudelot.
1914 - Nancy et sa Région. Guide de Tourisme.
1922 - Guide du Touriste à Montferrand. Ed. Durand (136p).
1923 - Guide du Touriste à Montferrand. Ed. Durand (164p).
1923 - Le Nord. Ed. Baudelot.
1924 - L'Est. Ed. Baudelot.
1924 - Les Pyrénées. Guide des chemins de fer du Midi et d'Orléans. Ed. Baudelot.
1924 - Les Châteaux de la Loire - Chemins de Fer Paris-Orléans. Ed. Baudelot. Réédition en anglais.
1929 - Reims, Epernay, Ay et la région. Ed. Baudelot.
1925 - Orléans. Ed. Baudelot.
1926 - Le Midi. Ed. Baudelot.
1927 - Les Chemins de Fer de l'Est.

De nombreux guides ont été ré-édités plusieurs fois.





mercredi 7 juillet 2021

VENTE Bibliothèque Angelo Mariani - Vente live : vendredi 9 juillet 2021 à 14h00 - LIBRAIRIE GIRAUD-BADIN Paris

Vente exceptionnelle d'ouvrages d'Albert Robida en provenance de la bibliothèque d'Angelo Mariani.

Commissaire-priseur : Jérôme Delcamp

Exposition Librairie Giraud-Badin 22, rue Guynemer 75006 Paris


Vente live : vendredi 9 juillet 2021 à 14h00

https://alde.fr/ventes/reliures-originales-3


Télécharger le Catalogue


Lot 1 ARÈNE (Paul). Le Secret de Polichinelle. Paris, Henry Floury, 1897. In-4, bradel, maroquin vert, grande composition mosaïquée de maroquin rouge, crème, kaki et lavallière sur le premier plat figurant un Polichinelle entouré de feuilles de coca, dos lisse, tranches dorées, couverture (Reliure de l'époque). 2 000 / 3 000

Premier tirage de l'illustration d'Albert Robida qui a abondamment décoré chacune des 27 pages. Tirage limité à 500 exemplaires. Exemplaire unique, sur japon impérial réalisé pour Angelo Mariani, illustré de 29 dessins originaux signés d'Albert Robida, dont un aquarellé avec un envoi autographe signé à Mariani et 28 à l'encre noir ayant servi à l'illustration. Il contient en outre, une suite sur chine, 4 portraits gravés et un avant-propos de Paul Arène (6 pages imprimées et ornées de vignettes). Mariani y a également joint 5 pages imprimées, avec une correction manuscrite et 7 pages autographes du texte signées par Paul Arène. Dos et bordure des plats passés.



Lot 2 ARÈNE (Paul)]. Le Secret de Polichinelle. Recueil de 28 croquis. 1897. In-4, bradel demi-maroquin havane, dos lisse (Reliure de l'époque). 1 000 / 1 200

Recueil de 28 croquis originaux au crayon, et pour certains à l'encre, par Albert Robida, pour l'illustration du Secret de Polichinelle de Paul Arène paru chez Henry Floury en 1897. Les dessins sont accompagnés d'une suite en noir des illustrations.



Lot 3 [BEAUMONT L. de]. Le Cas du Vidame par l'académicien d'estampes. Paris, A la Librairie Illustrée, s.d. (1889). In-4, demi-maroquin fauve avec coins, dos orné de fers dorés et pièces de maroquin rouge, tête dorée, couverture (P. Ruban). 3 000 / 4 000

Seconde édition, illustrée par Albert Robida d'un frontispice, 9 hors-texte et de vignettes en noir. Le texte qui fut publié par Mariani pour vanter le vin de coca, était illustré par divers artistes dans l'édition précédente, parue en 1887. Voici ce qu'on sait de son auteur : "Ce récit est d'un nommé Beaumont qui fit un moment le courrier scientifique du Figaro et rédigea présentement les annonces en vers du savon du Congo", indication manuscrite par Jules Claretie en décembre 1891, dans son exemplaire. Tirage à 500 exemplaires. Exemplaire unique contenant 26 dessins originaux signés d'Albert Robida, dont deux à l'aquarelle et 24 à l'encre noire. Il est en outre enrichi de 5 dessins des illustrateurs de l'édition originale : Henri Pille, Pierre-Marie Beyle, O'Bry, Henri Tilley et Michelet, d'une suite des épreuves, ainsi que d'un titre enluminé à l'or (feuillet volant). Mariani y a joint le manuscrit autographe signé du texte (6 pages in-4, à l'encre). Ainsi qu'une coupure de presse intitulé Les petits Fêtards au Paradis, signé par Mistigris, ainsi que deux des dessins originaux à l'encre ayant servi à illustrer l'article. De la bibliothèque Angelo Marinai, avec ex-libris.



Lot 6 - CLARETIE (Jules). Deux visions. Paris, Angelo Mariani, 1910. In-4, broché, couverture illustrée. Édition originale, illustrée par Albert Robida de 32 compositions en deux tons. Tirage à 100 exemplaires sur papier à la cuve, celui-ci non numéroté. Amical envoi autographe signé, de Joseph Uzanne à Monsieur Demontreuil. Lot 7 CLARETIE (Jules). Deux visions. Paris, Angelo Mariani, 1910. In-4, maroquin Lavallière, dos orné d'un bouquet de rose à l'or et de maroquin rouge, tranches dorées, cadre intérieur, couverture (Ch. Meunier). 3 000 / 4 000

Édition originale, illustrée par Albert Robida de 32 compositions en deux tons. Tirage à 100 exemplaires sur papier à la cuve. Exemplaire unique imprimé pour Angelo Mariani contenant 36 dessins originaux signés d'Albert Robida, dont 31 en deux tons et 5 en couleurs, à l'aquarelle ainsi que les épreuves des pages 71-73 du texte avec corrections autographes, bon à tirer signé de Jules Claretie et tampon de l'imprimerie daté 3 août 1911.



Lot 7 - CLARETIE (Jules). Deux visions. Paris, Angelo Mariani, 1910. In-4, maroquin Lavallière, dos orné d'un bouquet de rose à l'or et de maroquin rouge, tranches dorées, cadre intérieur, couverture (Ch. Meunier). 3 000 / 4 000

Édition originale, illustrée par Albert Robida de 32 compositions en deux tons.
Tirage à 100 exemplaires sur papier à la cuve.
Exemplaire unique imprimé pour Angelo Mariani contenant 36 dessins originaux signés d'Albert Robida, dont 31 en deux tons et 5 en couleurs, à l'aquarelle ainsi que les épreuves des pages 71-73 du texte avec corrections autographes, bon à tirer signé de Jules Claretie et tampon de l'imprimerie daté 3 août 1911.





Lot 9 - CLARETIE (Jules). Explication. Paris, Librairie Illustrée, 1894. In-4, bradel, maroquin citron orné d'un grand décor bachique mosaïqué de maroquin de plusieurs tons, dos lisse orné du titre à froid, tête dorée, bordure intérieure ornée de fers dorés, couverture (Ch. Meunier). 4 000 / 5 000

Édition illustrée de nombreuses vignettes d'Albert Robida, illustrant les travaux d'Hercule, tirée à 500 exemplaires. Exemplaire unique réalisé pour Angelo Mariani, à qui cet ouvrage est dédié. Son exemplaire sur japon est enrichi du texte autographe signé de l'ouvrage par Claretie, daté du 25 février 1894 (4 pages à l'encre bleue), de 38 dessins originaux signés d'Albert Robida, de 3 jeux de 4 pages avec les vignettes en format réduit et le texte au centre sur japon, chine et japon impérial, ainsi que d'une suite des illustrations sur chine. Exceptionnel ensemble très joliment établi par Charles Meunier. Le superbe décor de la reliure rend également hommage à Mariani et à son invention de vin à base de coca qui fut un grand succès commercial de l'époque. 


Lot 11 - MISTRAL (Frédéric). Les Secrets des bestes, dos lisse orné du titre doré, couverture (Reliure moderne). 500 / 600

Édition originale de cette traduction par Frédéric Mistral du texte provençal publié d’abord dans l’Aioli du 17 août 1896. Elle contient 30 compositions en noir d’Albert Robida. Tirage limité à 500 exemplaires, celui-ci, non numéroté, sur japon. Exemplaire enrichi d'un dessin original signé d'Albert Robida (28 x 24 cm) et de sa reproduction en couleurs, d'un texte de Mistral dédié à Angelo Mariani tiré en vert et orné en marge de vignettes (4 pages), ainsi que d'une suite.



Lot 13 ROBIDA (Albert). Le Château et la grippe. In-4, maroquin rouge, fleurs jaunes mosaïquées sur le premier plat, tranches dorées, bordure intérieure, couverture, étui (Ch. Meunier, 1905). 1 000 / 1 200

Édition illustrée de 40 compositions d'Émilie Robida, tirée à 300 exemplaires. Exemplaire unique tiré spécialement pour Angelo Mariani, sur japon. Il contient 10 grandes aquarelles originales signées, dont 2 par Albert Robida et 8 par sa fille, Émilie, ainsi que 47 dessins à l'encre que celle-ci a réalisé pour l'illustration de l'ouvrage, dont 5 à l'aquarelle. On a également relié 2 suites en noir et un prospectus des Figures contemporaines. Dos passé et manque de cuir au coin supérieur du premier plat.




Lot 14 SAND (George). La Bonne déesse de la pauvreté. Ballade. Paris, Angelo Mariani, 1906. In-4, maroquin lavallière, décor végétal mosaïqué de maroquin vert, brun et parme sur le premier plat et le dos, tranches dorées, bordure intérieure ornée aux angles de fleurs rouges mosaïquées, doublure et gardes de moire verte et orangée, couverture, étui (Ch. Meunier). 3 000 / 4 000

Cette édition extraite du roman La Comtesse de Rudolstadt, est illustrée de 16 grandes lithographies d'Albert Robida. Tirage à 124 exemplaires. Exemplaire unique imprimé spécialement pour Angelo Mariani sur japon, contenant 26 dessins originaux signés, dont les 16 repris pour l'illustration et 10 grandes aquarelles conçues et exécutées pour cet exemplaire, ainsi que deux suites en noir. Il est également enrichi de 5 lettres autographes signées et une tapuscrite. Montées en tête du volume : une page in-8 et une page in-12, à l'encre, papier à en-tête Calmann Lévy ; 2 pages in-8 tapuscrites, papier entête Vin Mariani, correspondance entre Angelo Marinani et ses éditeurs à propos de la publication de la Ballade (mars-avril 1906). Sur feuillets volants : 1 page et demie et 3 pages autographes signées des services du Roi de Suède et du Prince de Bulgarie en remerciement à Mariani pour l'envoi d'un exemplaire de son ouvrage (9 novembre et 27 octobre 1906). Belle reliure mosaïquée de Charles Meunier. Traces sur les plats.



Lot 16 SILVESTRE (Armand). La Plante enchantée. Paris, Librairie illustrée, 1895. In-4, maroquin lavallière, grande composition florale mosaïquée sur le premier plat en maroquin crème, olive, lie-de-vin et bleu canard, dos lisse orné d'une fleur mosaïquée, tranches dorées, couverture, étui (Reliure de l'époque). 3 000 / 4 000

Premier tirage de l'illustration d'Albert Robida, composée de 34 bois en noir dans le texte, gravés par Ducourtioux, en noir, repris en réduction au début du texte, en bistre, d'une illustration de couverture et d'une reproduction de portrait. Tirage à 500 exemplaires. Exemplaire unique imprimé pour Angelo Mariani sur japon impérial, contenant 35 dessins originaux d'Albert Robida à l'encre, ayant servi à l'illustration, ainsi qu'une suite. On y a joint un portrait gravé d'Armand Silvestre et une lettre autographe signée de lui à Mariani à propos de Robida (une page in-12, à l'encre). Le monogramme WP frappé à froid sur le premier de la reliure est probablement la signature de l'artiste ayant conçu le décor que nous n'avons pas identifié.





Lot 19 VOSSION (Louis). Trois femmes pour un époux. Conte birman. Paris, Angelo Mariani, 1910. In-4, maroquin rouge, dos orné d'une fleur mosaïquée, tranches dorées, cadre intérieur orné d'un double filet doré et un à froid, couverture (Ch. Meunier). 3 000 / 4 000

Édition illustrée de 18 compositions en couleurs, dont 10 à pleine page et 8 encadrements répétés pour la plupart, par Albert Robida. Tirage à 100 exemplaires sur vélin. Exemplaire unique imprimé spécialement pour Angelo Mariani. Il contient 34 dessins originaux signés d'Albert Robida, dont 14 à l'aquarelle et 20 en noir, ainsi qu'une suite en couleurs.







Lot 151 PUECH (Lucien). L'Album. Publication mensuelle..., texte et dessins inédits... N° I-XVIII. Paris, Montgrédien et cie, puis J. Taillandier, juin 1901-novembre 1902. 18 numéros en un volume grand in-4, demi-maroquin rouge, couvertures illustrées conservées (Reliure de l'époque). 200 / 300
Réunion des dix-huit premières livraisons de cette revue mensuelle illustrée en noir et en couleurs. Chaque numéro à l'exception du dernier est consacré à un artiste : Albert Guillaume, Ferdinand Bac, Ch. Huard, A. Gerbault, Caran d'Ache, Léandre, Job, Benjamin Rabier, A. Faivre, A. Robida, Steinlen Hermann Paul, J. Grün, Balluriau, Willette, L. Métivet, Forain. Le dernier s'intitule "La pléïade des jeunes".


Lot 193 [BEAUMONT (L. de)]. Le Cas du Vidame. Paris, à la Librairie illustrée, s.d. [1890]. In-4, broché. 150 / 200
Édition illustrée d'un frontispice, 9 hors-texte et de vignettes en noir par Albert Robida. Tirage à 500 exemplaires, celui-ci UN DES 50 SUR JAPON. EXEMPLAIRE ENRICHI D'UNE AQUARELLE ORIGINALE SIGNEE D'ALBERT ROBIDA, Jeune femme à sa coiffeuse (16 x 16 cm). Amusante édition publicitaire attribuée à Beaumont.


Lot 311 * UZANNE (Octave). Contes pour les bibliophiles. Paris, Ancienne Maison Quantin, 1895. In-4, broché. Édition originale illustrée par Albert Robida. Exemplaire numéroté sur vélin. Joli chapitre sur les "romantiques inconnus".