samedi 8 décembre 2001

Téléphonoscope n°7 – Robida en Bretagne / Robida e Breizh

Robida en Bretagne / Robida e Breizh

(28 pages) 54 illustrations, dont 23 inédites.


1- Editorial par Claude Rebeyrat.
2- Albert Robida en vacances en Bretagne par Jean Robida.
3- Albert Robida, une vision des villes bretonnes en 1891 par Denise Delouche.
4- Albert Robida, un défenseur de l'architecture en pan-de-bois par Daniel Leloup.
5- Kerbiniou le très madré par Isabelle Nières Chevrel.
6- Lecture de Bretagne d'A.Robida par Jean Balcou.
7- Le Parc National d'Armorique par Jean Robida.
8- L'actualité de Robida par Jean-Claude Viche.

Bulletin des amis d'Albert Robida
Décembre 2001 - numéro 7

Auteurs : Jean Balcou, Denise Delouche, Daniel Leloup, Isabelle Nières Chevrel, Jean Robida, Jean-Claude Viche.

“C’est bien simple, après 6 ou 8 mois de Paris, il n’y a plus rien d’intéressant dans ce bas monde que les vieilles pierres et les antiques bâtisses. J’emploie donc mes vacances, les grandes et les petites, à leur faire mes dévotions.

Pas de coin habituel, pas deux fois le même pays, même très beau. C’est assez d’être attaché le reste de l’année à une corde, même un peu lâche.”

“…Robida tu t’es trompé!. Ce clocheton de Chambord n’a jamais existé”. S’il n’existait pas, je ne l’aurais jamais reproduit!” lui repartit notre artiste. Après vérification sur place et photo, le clocheton se dressait exactement à la place où son père l’avait dessiné nous rapporte Léo, l’aîné des enfants. Les proches d’Albert Robida s’accordaient à lui reconnaître une exceptionnelle mémoire visuelle renforcée d’une grande fidèlité du trait. Ses nombreux carnets de dessins, couverts d’esquisses souvent rehaussées de touches d’aquarelle lui permettaient, le soir venu, de reporter avec exactitude sur le papier, la pierre ou le cuivre les sites, les monuments, les maisons, les détails de sculptures qui avaient retenu son attention durant ses promenades 

Ce nouveau numéro du Téléphonoscope vous invite à découvrir ou à retrouver une nouvelle facette du talent d’Albert Robida : le voyageur amoureux des vieilles pierres, auteur et illustrateur de plus de 30 ouvrages parmi lesquels se distinguent : Les Vieilles Villes d’Italie (1878), de Suisse (1879), d’Espagne (1880), La Vieille France : Normandie (1890), Bretagne (1891), Touraine (1891), Provence (1893), Les Vieilles Villes de Flandres (1908), Les Vieilles Villes du Rhin (1910), Rothenburg (1910), Les Cathédrales de France (1917), A travers la France monumentale (1918).

Parmi tous ces lieux au passé si riche, nous avons retenu pour illustrer notre propos la région que Robida et sa famille, parfois accompagnée de la chèvre assurant le vivre du petit dernier, ont assidûment visitée pendant près de dix ans, entre 1880 et 1914 : la Bretagne. Pas moins d’une vingtaine de livres et de publications diverses la prennent pour cadre. Ainsi, La Bretagne, fort in-quarto de plus de 300 pages illustrées de 263 compositions, nous fait découvrir une province aux anciens contours. Nous partons de Vitré pour visiter notamment Saint-Malo puis Rennes, Saint-Brieuc, Ploumanach, Roscoff, Le Folgoët, Landerneau, Quimper, Douarnenez, Concarneau, Le Faouet, Ploermel, Hennebont et Lorient. Mais nous découvrons aussi Redon, Châteaubriand, Nantes et le dernier chapitre s’achève sur une noce de paludiers à Saillé.

C’est un inestimable témoignage que nous laisse ainsi Albert Robida. Beaucoup de ces maisons, leurs façades, leurs cours intérieures, leurs magnifiques tourelles d’escalier ont disparu depuis longtemps. L'historienne d'art Denise Delouche le rappelle fort bien dans son Albert Robida, une vision des villes bretonnes en 1891 et Daniel Leloup, architecte, maître de conférences d'histoire de l'architecture moderne à l’Université de Rennes II rend justement un bel hommage à notre visionnaire dans le texte : Albert Robida, défenseur de l’architecture en pan-de-bois. De son côté, Isabelle Nières-Chevrel, professeur de littérature générale et comparée à l'Université de Rennes II, s’attache au Robida conteur et illustrateur d’ouvrages pour la jeunesse à travers son étude du roman Kerbiniou le très madré. Jean Balcou, professeur émérite à l'Université de Bretagne Occidentale à Brest, nous convie, lui, à découvrir les qualités d'auteur de Robida à travers la Lecture de "Bretagne" d'A. Robida. Enfin il appartenait à un descendant de l’artiste d’évoquer des souvenirs de ces voyages familiaux, ce que fait avec sa verve habituelle Jean Robida. Jean révèle aussi l’incroyable sens du futur de son grand-père qui invente en 1892 le Parc national d’Armorique, plus de 70 ans avant la création du Parc naturel régional et au même endroit que celui-ci ! La Bretagne se souvient aussi de Robida et a organisé en son honneur deux belles expositions, l’une à Vitré en 1979 et la seconde à Tréguier en 1995, remarquablement mises en scène, la première par Denise Delouche, la seconde par notre ami Daniel Robin.

Robida e Breizh sera l’exceptionnel sous-titre de notre Téléphonoscope. Merci à tous les auteurs qui ont bien voulu nous apporter leur concours pour réaliser ce numéro. Pour vous donner une bonne idée du savoir coloriste de Robida, nous nous sommes appliqués à reproduire le plus grand nombre possible de dessins aquarellés et dessins originaux et parfois inédits, souhaitant ainsi donner un éclat tout particulier à ce numéro du Téléphonoscope. Enfin, nous donnons un coup de chapeau amical à nos cousins celtes en affichant un sommaire bilingue!

Vive la Bretagne! Bevet Breizh!

Claude Rebeyrat

Site Association des Amis d'Albert Robida : http://www.robida.info

Bon de Commande

Aucun commentaire:

Publier un commentaire