jeudi 2 octobre 2014

Téléphonoscope n°1 – Robida à ses débuts

Robida à ses débuts

(8 pages) 9 illustrations, dont 2 inédites.


1- Editorial : A l'aide par Claude Rebeyrat.
2- Nos adhérents sont actifs par Jean-Claude Viche.
3- Les premiers dessins publiés de Robida par Jean-Claude Viche.
4- Expos par Jean-Claude Viche.
5- Au Coin des beaux livres par Claude Rebeyrat.
6- La Boîte aux lettres avec un article Nostalgie de Michel François.
Bulletin des amis d'Albert Robida
Mai 1998 - numéro 1

Auteurs : Michel François, Claude Rebeyrat,  Jean-Claude Viche.

A l’aide
S’il y a plus de 25 ans que l’idée de créer l’Association des Amis d’Albert Robida avait été évoquée avec Fred Robida, le Président pressenti, tout le mérite de sa naissance effective revient à Jean-Claude Viche, notre Secrétaire général. Je me souviens fort bien de nos premiers échanges chez nos Amis de la Grenouillère, lors d’une réunion préparatoire de l’exposition de Croissy, au printemps 1997. Depuis lors, Jean-Claude n’a pas cessé de batailler pour assumer les démarches de constitution, les “joies” des relations publiques, la gestion du secrétariat. Qu’il en soit, dans ce premier éditorial, très amicalement remercié.
Tout en poursuivant son activité d’architecte, particulièrement lourde depuis quelque temps, Jean Robida, épaulé par Monique, sa charmante épouse, nous réserve un jour par semaine pour renforcer l’action du Bureau et gérer nos comptes.
Christine Ranunkel a beaucoup fait pour nous faire connaître, créer des contacts, animer des rencontres. Guillemette Racine, Philippe Brun publient des textes sympathiques.

Bravo à tous et merci.
Ne nous faisons cependant aucune illusion ! Certes, en 7 mois d’existence, l’Association compte 100 Membres. Mais l’objectif que nous nous sommes fixés en la créant ne sera jamais atteint par la seule activité du Bureau, quels que soient ses talents ou par le nombre de ses adhérents, s’il n’existe pas une bonne synergie entre eux. Nous avons besoin du concours de chacun qu’il s'agisse de recruter de nouveaux membres, de participer à la rédaction du Bulletin, de provoquer des interviews, d’animer des réunions…
Réjouissons-nous de la parution du N°1 du Téléphonoscope. Nous avons choisi une présentation agréable mais coûteuse d’où froncement de sourcils du Trésorier. Mais les enjeux en valent la peine :
- satisfaire votre attente en vous offrant un Bulletin de bon standing vous faisant participer à la vie de l’Association,
- réaliser un document de référence avec la présentation de dessins inédits en noir ou coloriés reproduits dans les meilleures conditions,
- retenir l’attention de nouveaux membres en le proposant, si possible, à la vente à l’occasion des manifestations à venir : Mairie de Paris, Futuroscope de Poitiers, Musée Antoine Vivenel et lors des réunions que nous provoquerons.
La forme est perfectible, le fond doit s’enrichir. Nous comptons sur vos suggestions. Toutes les rubriques vous sont ouvertes.
Pour combattre «la sinistrose» qui nous harcèle, faire découvrir au plus grand nombre grâce au Téléphonoscope la haute fantaisie créatrice d’Albert Robida est tout à la fois un challenge agréable et un devoir pour chacun d’entre nous.
Le développement continu de l’Association, une large diffusion du Bulletin seront les signes avant-coureurs du succès de l’Exposition que nous préparons.
Merci à tous de votre aide efficace.

Claude Rebeyrat
Site Association des Amis d'Albert Robida : http://www.robida.info

Bon de Commande



Aucun commentaire:

Publier un commentaire