mardi 1 avril 2014

Gendarmerie Atmosphérique... Poisson d'Avril, ou pas ?

...La navigation aérienne a ses inconvénients et ses dangers. Les abordages accidentels sont à craindre et aussi les abordages malintentionnés des écumeurs de l'atmosphère. Les attaques nocturnes ne sont pas rares, malgré la surveillance de la police aérienne et spécialement le corps de gendarmerie atmosphérique, dont les hommes et les patrouilles sillonnent sans cesse les régions dangereuses au-dessus de Paris.

Mais les malfaiteurs, bien que traqués à outrance, trouvent assez souvent le moyen de mettre la surveillance en défaut et s'abattent la nuit des couches supérieures de l'atmosphère, comme des éperviers sur leur proie, sur de bons bourgeois revenant de soirée ou sur des maisons où quelque bon coup à faire leur a été signalé par des complices...


Albert Robida, Le Vingtième Siècle, Paris 1883 - p.96
Le Vingtième Siècle, sur Gallica
...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire