lundi 12 novembre 2018

Vernissage de l'exposition "Science-fiction hier, réalité aujourd’hui : Albert Robida, un visionnaire à la Grenouillère"

Vendredi dernier, 9 novembre 2018, avait lieu le vernissage de l'exposition "Science-fiction hier, réalité aujourd’hui : Albert Robida, un visionnaire à la Grenouillère".

On peut déjà se féliciter du grand succès rencontré par l'exposition. Les personnes conviées à cette inauguration sont venues en nombre, et ont pu apprécier l’œuvre d'Albert Robida à travers plus de 50 agrandissements et originaux du maître, ainsi que 3 films présentés dans deux salles du Musée.

Deux de ces films étaient présentés sur une machine inspirée du Téléphonoscope imaginé par Albert Robida, anticipant les moyens futurs de télécommunication, comme la télévision et même internet.
Le premier film est une rapide biographie d'Albert Robida. Le second a été réalisé en images de synthèse 3D mettant en volume et animation une œuvre célèbre d'Albert Robida : "La station centrale des aéronefs à Notre-Dame", extraite de son roman illustré Le Vingtième Siècle, paru en 1883.

Le troisième film présente un résumé animé de l’œuvre protéiforme d'Albert Robida, à travers les différentes thématiques qu'il a pu aborder tout au long de sa longue et riche carrière.
- Chroniqueur du futur
- Historien de Paris
- Illustrateur de chefs d’œuvre de la littérature
- Auteur et illustrateur de la jeunesse
- Voyageur d'une ville à l'autre
- Dessinateur de presse et caricaturiste
Ce film mixe de nombreuses réalisations phares extraites de son œuvre, d'une manière vivante et dynamique...
A ne pas manquer !


Les visiteurs se sont également beaucoup intéressés aux maquettes (réalisées par Laurent Antoine LeMog de l'Association des Amis d'Albert Robida, et imprimées en 3D). Elles ont été inspirées par les dessins d'anticipation d'Albert Robida, notamment ceux en provenance de la Guerre au XXe siècle, La Vie Electrique ou La Guerre Infernale. Les questions à leur sujet, quant au mode de conception et de réalisation, ont été nombreuses... et aux dires de certains, ces maquettes représentent le "clou" de cette exposition.


Après cette première visite-découverte de l'exposition, ce fut le moment des discours, avec en tête la présidente du Musée de la Grenouillère, Mme Marie-Louise Schembri qui a évoqué avec détail la genèse de ce projet d'exposition, et bien sûr l'implication exemplaire des personnes qui ont conçu et monté cette exposition : les deux vice-présidentes de choc, Anne-Marie Ghipponi et Marielle Gobé, mais aussi Louis de Martino et Jean-Louis Ayme (le Président fondateur du Musée de la Grenouillère).

Puis ce fut au tour de Katerine Noël, première adjointe accompagnée par le maire Jean-Roger Davin, de faire une sympathique intervention et féliciter à nouveau l'équipe du Musée qui a réalisé des prouesses pour que cette exposition soit un total succès.

Notre association était également bien représentée, avec notre Président Eric Blanchegorge, qui avait fait le déplacement depuis Troyes à l'occasion de cette exposition Robida. Lors de son discours, il a pu rappeler la richesse et l'intérêt de l’œuvre d'Albert Robida et notre implication dans ce projet.

Gardant le meilleur pour la fin, Jean-Claude Viche, notre ami et Président-Fondateur de l'Association des Amis d'Albert Robida prit la parole pour commenter, entre autres, les attaches qu'a pu avoir Albert Robida avec Croissy, La Grenouillère et les communes environnantes, mais aussi rappeler qu'il y a un peu plus de 20 ans avait déjà eu lieu ici une très belle exposition Robida.

Notre association se félicite qu'une vingtaine de ses membres aient pu venir à cette inauguration, et notamment Anne-Marie Demont, petite-fille d'Albert Robida !


Les discours terminés, nous nous sommes tous retrouvés au buffet afin de terminer en beauté cette belle soirée de vernissage parfaitement organisée.

Nous rappelons que les visiteurs pourront se procurer au Musée de La Grenouillère le catalogue de l'exposition (5 euros) et un porte-clés souvenir reproduisant un des engins d'anticipation imaginés par Robida, la Loco Forteresse, imprimée en 3D comme les maquettes présentées dans l'exposition (7 euros).

Intéressant catalogue de 12 pages, contenant une présentation de l’œuvre de Robida, la reproduction des illustrations présentes à l'exposition, photographies des maquettes 3d avec explication... et le porte-clés décoratif inspiré par la Loco Forteresse que Robida avait imaginé dans La Caricature, numéro 200 d'octobre 1883.


La foule des visiteurs attentifs, pendant les discours.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire