lundi 1 avril 2019

Robida à Venise... Le Pont du Paradis... en 1904 !

On l'a dit et on le répète, Albert Robida excelle dans les représentations des vieilles villes d'Europe... il semble y être dans son élément. S'il a illustré de nombreux ouvrages du genre, mais aussi des guides de voyage, on retrouve aussi ce type d'illustrations dans des périodiques comme Le Journal des Voyages, avec lequel il collabore de 1900 à 1913.

Albert Robida aborde avec son brio habituel différents sujets, et régulièrement, offre aux lecteurs des Curiosités Pittoresques dans un "Robida Album" !

Dans le numéro 373 de 1904, il nous entraîne à la découverte de l'Entrée de rue sur le canal del Paradiso, à Venise.



Parmi les innombrables "Rios" de Venise, enjambés par tant de ponts de toute taille et de toute couleur, qui relient toutes les ruelles étroites comme des corridors, circulant et s'embrouillant à travers l'enchevêtrement des maisons et des palais serrés, le "Rio del Paradiso", très modeste, montre au moins, à défaut de palais fameux, une jolie entrée de ruelle, surmontée d'un gable gothique fleuronné abritant une madone en bas-relief, entre deux façades Renaissance plus ou moins aristocratiques et fastueuses jadis, dont le crépi rose s'effrite aujourd'hui, et sur lesquelles flotte en longues banderoles le linge des blanchisseuses.

On reconnaît bien la patte de Robida dans cette illustration pleine de détails et de vie. Bien sûr, on pourrait se demander s'il ne s'agit pas d'une vision idéalisée ou édulcorée du lieu... Mais il n'en est rien, on peut faire confiance aveuglément à la précision de l’œil de Robida, j'en veux pour preuve les quelques cartes postales ci-dessous, dont les clichés ont été pris à des époques diverses.





On pourrait bien sûr s'amuser à comparer les détails, et pourquoi pas, lors d'un voyage à Venise, aller "in situ", dessin de Robida à la main, et voir ce qui a changé... depuis 115 années !!!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire