mercredi 4 février 2015

La Fin du cheval, réédition par les PUV de Valenciennes

Les PUV de Valenciennes viennent de rééditer La Fin du cheval, ouvrage écrit par le journaliste-auteur Pierre Giffard, illustré par Albert Robida et édité par Armand Colin, paru en 1899.

Ce livre, écrit dans un style alerte et plein de verve, véritable traité érudit du cheval depuis les origines et de ses concurrents mécaniques, est spirituellement illustré par le crayon d’un Robida qui sait admirablement donner une deuxième dimension au texte.

Une préface de Georges Vigarello et un avant-propos de Jean-Claude Viche complètent cette édition de qualité, très fidèle à l'original, notamment dans la reproduction des 201 dessins noir et blanc et des 15 planches couleur de Robida.

Ce livre s'inscrit dans l'histoire de la locomotion routière. Il  annonce dans cette fin du 19e siècle le triomphe prochain de la bicyclette et de l'automobile à pétrole aux dépens du cheval.

 Pierre Giffard, alors rédacteur en chef du Petit Journal, a été un grand promoteur de ces deux moyens de transport. via  l'organisation d'épreuves sportives largement médiatisées (avant la lettre) dans toute la France.  Le succès populaire de la course cycliste  Paris-Brest et retour (1891) fait de la  Reine Bicyclette « un bienfait social ». Le Concours de voitures sans chevaux » Paris-Rouen (1894) suivi de la course Paris-Bordeaux (1895) et retour effectué par Levassor sur sa Panhard-Levassor en près de deux jours consacre  l'automobile à pétrole.

Cette Fin du cheval a, de plus, sa propre histoire, à suspense. Ce qui paraissait devoir être un couronnement pour Pierre Giffard se terminera pour lui en catastrophe. Albert Robida, de son côté, apôtre dans ses grandes anticipations de la locomotion aérienne, a anticipé, à sa manière, la fin du cheval, il s’intéresse avec humour au vélo,, dessine merveilleusement les chevaux et adapte parfaitement son crayon aux propos de son compère.

Les deux compères se retrouveront d’ailleurs une dizaine d’années plus tard en se partageant les mêmes rôles dans La Guerre infernale dont les parutions hebdomadaires tiendront la France en haleine une trentaine de semaines, mais cela est un autre histoire…


La Fin du Cheval
272 pages - Format 21x29cm
201 dessins in-texte n&b et 15 planches hors-texte couleur
Presses Universitaires de Valenciennes

prix unitaire de 30€ (25 + 5€ frais de port) au lieu de 36€ prix de vente public. 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire