samedi 26 novembre 2016

Téléphonoscope n°23 - Robida et les Loisirs

Robida et les Loisirs

Sommaire :

  1. Editorial, par Eric Blanchegorge & Dominique Lacaze
  2. Tourisme culturel chez Robida par Michel Thiébaut
  3. Albert Robida et la Bretagne par Philippe Brun
  4. Les Bords de Seine au temps de Robida par Marielle Gobé et Jean-Louis Ayme
  5. Robida critique de théâtre par Philippe Burgaud
  6. Robida chroniqueur du Salon par Laurent Antoine et Dominique Lacaze
  7. Robida peintre de la convivialité : loisirs et plaisirs de la table par Patrice Warin
  8. Les Loisirs du futur selon Robida par Dominique Lacaze
  9. Voyages et distractions à l’Expo ! par Laurent Antoine

Bulletin des amis d'Albert Robida
Décembre 2016 - numéro 23


Auteurs : Laurent Antoine, Jean-Louis Ayme, Philippe Brun, Philippe Burgaud, Marielle Gobé, Dominique Lacaze, Michel Thiébaut, Patrice Warin

Robida et les Loisirs

À la fin du XIXe siècle et grâce au développement du chemin de fer, le tourisme prend un grand essor que Robida accompagne pardes livres abondamment illustrés sur les provinces de France ou les vieilles villes d’Europe, mais aussi par des guides touristiques, des affiches et de nombreux articles. Dans les destinations touristiques ainsi décrites, les bords de mer et leurs plages et la chère Bretagne apparaissent souvent.



De façon plus générale, Robida est un important chroniqueur des loisirs de son temps dans divers journaux ou revues, mais principalement dans La Caricature qu’il dirige durant douze ans. Les chroniques théâtrales traitent des pièces de l’époque, de leurs différents genres et de leurs grands interprètes. On aborde les arts graphiques par le biais des comptes rendus du Salon annuel dont Robida caricature les oeuvres. À la fois spectacles et exploration du monde, les expositions universelles sont aussi les grandes fêtes de l’époque, aspect festif qu’on trouve encore dans les banquets et plaisirs de la table. Sans oublier les récréations champêtres des environs de Paris, spécialement en bord de Seine, par exemple à la Grenouillère.

On rappelle enfin l’importance des loisirs dans les anticipations de Robida qu’il s’agisse de l’explosion du tourisme due à la grande rapidité des transports ou de l’accès aux spectacles, à la culture et à l’information rendu peu coûteux par les nouveaux moyens de télécomunication.

Eric Blanchegorge & Dominique Lacaze


Site Association des Amis d'Albert Robida : http://www.robida.info

Bon de Commande


Aucun commentaire:

Publier un commentaire