samedi 7 décembre 2013

Téléphonoscope n°20 - Robida et la Grande Guerre


Robida et la Grande Guerre


Sommaire :

1- Editorial, par Eric Blanchegorge.
2- La Guerre telle qu’elle était prévue par Robida par Jean-Claude Viche.
3- Robida autour de Compiègne en Août 1914 par Jean-Claude Viche.
4- Robida caricaturiste au service de la Grande Guerre par Michel Thiébaut.
5- Albert Robida et la Grande Guerre dans l’Almanach Vermot par Christine Warin.
6- Cinq dessins mystérieux par Patrice Warin.
7- Trois fils Robida au front par Jean-Claude Viche.
8- L’ingénieur Von Satanas ou l’apocalypse selon Robida par Dominique Lacaze.
9- Décryptage d’un ex-libris par Patrice Warin.



Bulletin des amis d'Albert Robida
Décembre 2013 - numéro 20

Auteurs : Eric Blanchegorge, Dominique Lacaze, Michel Thiébaut, Jean-Claude Viche, Christine Warin, Patrice Warin.

Almanach Vermot, 1907, ill. de Robida
La parution du Téléphonoscope n° 20 précède de peu une année 2014 fertile en commémorations. Nous avons choisi de célébrer nous aussi cet anniversaire, car la Grande Guerre a été une période très importante pour Robida. Elle va être d'abord l'occasion de reconnaître extraordinaire pertinence de ses anticipations guerrières. Ce qui a fait l'objet d' une très belle brochure grand format de H.Béraldi intitulée: Un caricaturiste prophète. La Guerre telle qu 'elle est prévue par A.Robida il y a trente trois ans (1916) qui reprend pour l'essentiel La Guerre au vingtième siècle parue dans La Caricature du 27 octobre 1883. Cette reconnaissance a eu pour Robida un goût amer puisque ses trois fils ont été tragiquement victimes du perfectionnement des armements.

Nous allons rappeler les points forts de ces anticipations militaires qui se développent dans les trois éléments - air, terre, mer - en une guerre totale. Mais nous nous intéressons beaucoup aux productions de Robida durant cette guerre. Il dénonce bien sûr les exactions et les destructions. On connaît l'album des Villes martyres. Or nous avons sur ce thème des dessins inédits et nous traiterons du Vautour de Prusse qui est moins connu. D'autre part Robida participe à diverses revues: La Baronnette ou encore Le Rire et l'Almanach Vermot. On se pose alors de difficiles questions. Comment peut-on être pacifiste et patriote? Comment les joyeuses équipes de l 'Almanach Vermot ou du Rire peuvent-elles participer à la propagande guerrière?

Enfin en 1919, dans L'Ingénieur Von Satanas, Robida va exprimer avec véhémence son horreur du Prussien, mais aussi de la « Gueuse de Science », dans une sorte d'apocalypse.

Eric Blanchegorge


Site Association des Amis d'Albert Robida : http://www.robida.info

Bon de Commande

Aucun commentaire:

Publier un commentaire