samedi 8 décembre 2007

Téléphonoscope n°14 – L’alimentation passée, présente et future selon Robida

L’alimentation passée, présente et future selon Robida

(32 pages) de nombreux dessins dont des menus inédits.

1- Editorial par Claude Rebeyrat.
2- Albert Robida avait imaginé l'alimentation au XXIè siècle par Julia Csergo et Bernadette Gutel.
3- L'alimentation en science-fiction : quelques jalons par Dominique Lacaze.
4- Un roman de l'alimentation : "Voyages et Aventures de la famille Noé dans l'arche" par Dominique Lacaze.
5- Dans les cuisines médiévales de Robida: la fantaisie érudite par Michel Thiébaut.
6- Un artiste à la table d'Angelo Mariani, menus et publicités illustrés par Robida par Sandrine Doré.
7- "Simple histoire - roman pessimiste" par Albert Robida.
8- Le Gargouillou par Michel Bras.
9- Alimentaire, mon cher Vance par Patrick Dusoulier.
10- Â coups de crayon, Albert Robida défenseur de l'art culinaire par Sandrine Doré.
11- Une proposition fantaisiste, mais très prémonitoire par Jean Robida.

Bulletin des amis d'Albert Robida
Octobre 2007 - numéro 14

Auteurs : Michel Bras, Julia Csergo et Bernadette Gutel, Sandrine Doré, Patrick Dusoulier, Dominique Lacaze, Claude Rebeyrat, Albert Robida, Jean Robida, Michel Thiébaut..

En 1973, la projection de l'excellent film de Richard Fleischer  : Soylent Green*, décrivant les conditions de survie à New-York en 2022 fut un évènement pour les amateurs de science-fiction. Inspiré du roman d'Harry Harrisson 1966 : Make Room ! Make Room!,  Soylent Green devenu en français Soleil Vert, Grand Prix du film fantastique d'Avoriaz 1974, décrit un futur proche où la chaîne alimentaire est réduite à sa plus simple expression. Le plancton même a disparu. La société a épuisé toutes ses ressources naturelles et détruit la nature. Sont abordés dans ce film l'exploitation des ressources naturelles à grande échelle, la pollution, la corruption, le contrôle des naissances et la surpopulation. C'est aussi un monde dans lequel les masses humaines se nourrissent de tablettes

Vous devez vous dire que cette anticipation est fort éloignée des idées de Robida. Pourtant, avec son humour parfois grinçant, Albert Robida fut le tout premier à dénoncer la nourriture artificielle, les effets de la surpopulation, la corruption, la pollution : il est à l'avant-garde écologique.

Aussi, l'article « Albert Robida avait imaginé l'alimentation du XXIe siècle » de Mesdames Julia Csergo et de Bernadette Gutel publié dans le n° 3000 de la revue L’Hôtellerie-Restauration nous a conduits à inviter Julia Csergo à faire un exposé lors de notre Assemblée Annuelle de janvier dernier. Ce fut un franc succès ! De là à concevoir que le quatorzième numéro du Téléphonoscope traiterait de l'alimentation au fil des siècles imaginée par la plume et le crayon de Robida, il n'y avait qu'un pas.
Nous avons mobilisé de prestigieuses signatures pour étoffer ce numéro d'exception : 
Michel Bras, trois étoiles au Michelin qui de son fameux restaurant de Laguiole poursuit ses recherches sur les saveurs les plus fines que lui procurent les fleurs et les herbes de l'Aubrac. Comme il le dit dans 
sa passionnante monographie **: les « petits riens » font souvent des merveilles de gourmandise. Il  nous offre ainsi un contraste saisissant et poétique avec l'alimentation industrielle et sans goût qui nous inonde et qui menace le futur.
Patrick Dusoulier, passionné par l'œuvre fantastique de John Holbrook Vance et son meilleur interprète, nous guidera dans les arcanes de ces Mondes où la nourriture a parfois une portée sociale voire philosophique. 
Dominique Lacaze, notre nouveau vice-président, Régent du Collège de Pataphysique et fin connaisseur de la science-fiction, est l'auteur d'un article passionnant sur l'alimentation en science-fiction.
Bien entendu, Julia Csergo nous a apporté sa contribution.
Michel Thiébaut explore avec nous les cuisines médiévales de Robida et de Gustave Doré.
Enfin, Sandrine  Doré rend bien compte de l'amitié qui unissait Robida à Angelo Mariani. Il était préparateur en pharmacie quand il développa une boisson tonique, réalisée à partir de vin de Bordeaux et d'extrait de feuilles de coca. Ce fut un succès énorme en Europe comme aux états-Unis. Cette boisson a très probablement inspiré la création en 1885 du Docteur Pamberton (Atlanta, états-Unis) du French Wine Coca, ancêtre du Coca-Cola. 
On doit aussi à Sandrine la maquette et la mise en page de ce beau numéro de notre revue auquel vous réserverez l'accueil enthousiaste habituel. 
Que tous en soient très vivement 
remerciés. 

Je regrette de devoir conclure sur une note de tristesse. Trois amis, parmi les tout premiers membres de notre Assso-
ciation, viennent de nous quitter : Gilles Bruneteau, Alain Gouraud et François-Régis des Plas.
Nous présentons nos profondes condoléances à leurs familles ainsi qu'à leurs amis.

Claude Rebeyrat

Site Association des Amis d'Albert Robida : http://www.robida.info

Bon de Commande

Aucun commentaire:

Publier un commentaire